Journal du grand Vizir Nasreddin, lundi 9 juillet:

Ce matin, grande fût ma joie lorsque je vis la motivation présente au sein des enfants dès leur réveil (8h00 tapante). Après un bon petit déjeuner, ils ont rejoint leurs clans afin de faire des activités en groupe.  Après observation, j’ai bon espoir que ceux-ci puissent venir en aide à notre cher sultan. Cependant, je ne puis me permettre de leur confier de lourdes tâches avant d’être certain qu’ils seront dans la capacité de les réaliser. 

C’est pourquoi, une fois le repas de midi englouti (purée de pomme de terre, rôti de porc, haricots, salade verte et banane en dessert), il sont d’abord montés en chambre pour une courte sieste, puis les délégués à la cour du palais et moi-même, leur avons fait passer toutes sortes d’épreuves. Nous avons testé leur agilité, leur précision, leur esprit de camaraderie, leur capacité à se camoufler, leur sens de l’observation, leur perspicacité, leur force et bien sûr, leur courage. 

Que d’exemplarité! Je ne sais point où ceux-ci ont été entraînés, mais il va sans dire qu’ils semblent parfaitement aptes à relever de grands défis. Cela leur a valu un goûter et une douche bien mérités.

Après le souper (salade de haricots, penne au pesto ou à la sauce tomate et salade de fruits en dessert) le premier grand défi fût de chasser les cauchemars du Sultan. En effet, celui-ci se fait régulièrement pourchasser par la peur que lui engendre l’idée de faire de terribles cauchemars. Fort heureusement, nos jeunes clans se sont alliés et ont uni leurs efforts afin de les capturer.

 

 

Ceux-ci ne reviendront définitivement plus embêter notre Sultan! Mais va-t-il trouver le sommeil pour autant? Les enfants pourtant semblent dormir paisiblement, il faut croire qu’ils commencent à prendre leurs marques au palais.”

 

Partager →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *