Dans les années 1950, les communes de la région de Martigny (Martigny-Ville, Martigny-Bourg et la Bâtiaz[1]) organisent des camps dans la région de Martigny, notamment dans le village de Champex. En 1953, le comité de la Colonie de Martigny-Ville cherche des solutions pour augmenter la capacité de ses camps. Devant l’impossibilité d’acheter et de transformer des bâtiments existants, il propose alors la construction d’un bâtiment neuf.

Deux sites sont un temps envisagé pour une nouvelle colonie : Ravoire et Verbier. C’est finalement le premier qui est choisi, probablement grâce à son microclimat particulier permettant une excellente oxygénation des futurs pensionnaires. Les trois communes se portent caution pour le financement du projet. En collaboration avec la ligue anti-tuberculeuse et le Service cantonal de la santé, des subventions fédérales sont octroyées, le bâtiment devant aussi permettre l’accueil d’enfants souffrants. Les plans sont établis par l’architecte Paul Rouiller de Martigny.

Le 30 novembre 1955 est fondée l’Association « Colonie de vacances de Martigny », regroupant les anciennes associations communales. C’est elle qui gère encore aujourd’hui la Colonie de Ravoire. L’association se fixe comme but de gérer le nouveau bâtiment et d’assurer son exploitation et d’offrir des séjours aux enfants de la région, deux buts toujours inscrits dans les statuts actuels.

Le bâtiment est construit rapidement, à la fin de l’année 1955, une pierre du bâtiment au-dessus de l’entrée du balcon rappelant aujourd’hui encore cette date. Son inauguration officielle à lieu le 24 juin 1956 et, dès les mois de juillet et août, le bâtiment s’ouvre aux colons, un mois les garçons, un mois les filles. Deux fois une centaine de colons se pressent ainsi chaque année pour participer à l’événement. A l’époque, deux à trois moniteurs ou monitrices suffisent pour l’ensemble des enfants qui se débrouillent, soit sur le terrain de football, soit dans la forêt. De nombreux instituteurs se sont illustrés dans les rôles de directeurs et moniteurs des séjours avec un succès qui ne s’est jamais démenti. Le nom de Gaston Moret reste gravé dans la tête de plusieurs générations d’enfants.

Jusque dans les années 1970, le système ne varie pas, la Colonie restant fermée durant les dix autres mois de l’année. En 1975, les travaux de rénovation permettent de doter le bâtiment d’un chauffage central autorisant l’occupation pendant les périodes plus froides. Dès 1970, les séjours tombent à deux fois trois semaines en raison des modifications du programme de l’année scolaire et la baisse de la vogue des colonies de vacances, comme le dit la chanson. Dès les années 1980, le comité de l’Association ouvre la Colonie à l’occupation autre que celle des enfants, en permettant notamment à l’armée d’y organiser des cours de répétition, aux fanfares d’aménager des camps, et aux classes natures de profiter de la région. Le bâtiment reste fermé durant les mois d’hiver, soit de novembre à mars.

Dans les années 1990, le comité tente également de donner une ouverture plus grande aux locations avec l’organisation de mariages, de fêtes de toutes sortes, permettant de faire connaitre le charme de l’endroit. De nombreuses manifestations organisées à Martigny occupent aussi la Colonie, notamment pendant la foire du Valais, les Européades du Folklore et d’autres encore.

Entre fin 2008 et début 2009, l’Association investit plus de 2 millions de francs dans le projet « Colo 50 » permettant une révision quasi complète du bâtiment et sa mise aux normes énergétiques les plus modernes. Tout est également fait pour permettre l’accueil de personnes à mobilité réduite. 2008 marque aussi la création d’un camp réservé aux ados (de 13 à 15 ans), séjour sportif pour 35 jeunes motivés et désireux d’aventure. En 2010, la Colonie de Ravoire innove à nouveau en offrant un 3e séjour d’été pour les enfants et un nouveau camp d’une semaine pendant la période d’Automne pour les enfants en âge primaire (de 6 à 12 ans).

En 2013, un terrain multisports est construit devant la Colonie et les aménagements extérieurs sont complètement terminés. C’est aussi l’année de la mise sur pied du premier camp d’hiver durant la période de Carnaval pour les enfants de 6 à 12 ans. En 2016, la Colonie fête ses 60 ans de camps et d’activités au service de la jeunesse de la région de Martigny. Une année anniversaire à l’occasion de laquelle la cuisine du bâtiment est complètement rénovée, bouclant ainsi les importants travaux de modernisation entrepris ces dernières années.

[1] Les communes de Martigny-Ville et de la Bâtiez fusionnent en 1956. La commune de la Martigny-Bourg les rejoint en 1964 formant l’actuelle commune de Martigny.

Le Blog des Séjours

Tous les jours de camps un petit mot et une photo sur les activités réalisées par les jeunes !
Le Blog des Séjours
Où sommes-nous ?

Où sommes-nous ?

Des difficultés à nous trouver ? Un plan en suivant ce lien >>>
Difficultés financières ?

Difficultés financières ?

Des difficultés financières pour payer un séjour ? Contactez-nous >>>
Louer la Colonie ?

Louer la Colonie ?

Le bâtiment de la Colonie est ouvert à la location durant l'année ! En savoir plus >>>